Accueil Articles PHOTOS Equipement Liens Contact
Passion  Oiseaux

13/01/2015                             Papillon pris dans une toile d'araignée.

J'ai assisté à une scène étrange l'été dernier qui a duré environ une minute et demie. Durant ce court laps de temps, captivé par ce qui se passait, j'ai surtout observé et furtivement pris quelques photos malheureusement pas de bonne qualité car je n'ai pas eu le temps d'intervenir sur les réglages prévus pour d'essayer de prendre en vol des flambés venant butiner dans nos pieds de lavande.

Je suivais des yeux les papillons quand j'ai vu 3 d'entre d'eux se diriger vers une toile d'araignée. C'est ainsi que je me suis rendu compte que, dans la toile, un flambé se débattait essayant tant bien que mal de se libérer. Alors que les 3 flambés arrivaient près de leur congénère, l'araignée, alertée, sortit de sa cachette pour se précipiter sur sa proie. Les 3 flambés se sont alors agités à grands battements d'ailes à la limite de se faire prendre aussi, puis ensemble s' éloignaient pour revenir avec élan sur la toile me donnant le sentiment qu'ils unissaient leurs forces pour briser la toile espérant ainsi libérer leur congénère.

33 secondes entre ces 4 photos



Ils ont fini par prendre conscience que leurs efforts étaient inutiles, d'ailleurs l’araignée commençait à emmailloter sa proie.

6 minutes et demie entre les 9 photos ci dessous.

Le soir même,  j'ai relaté  cette scène au contact du site http://www.insectes-net.fr/ en posant la question :

connaîtriez-vous la communication entre les papillons qui a permis cette intervention?
Voici sa réponse :

Votre observation est pour le moins étonnante, et je n'ai pas d'explication satisfaisante à vous proposer. Chez les hyménoptères, tels que guêpes et frelons, des phéromones spécifiques peuvent effectivement rameuter les troupes ( d'où les piqûres multiples), mais à ma connaissance cela n'existe pas chez les papillons. Par contre chez ces derniers, les phéromones sexuelles sont très performantes et à la limite on peut supposer qu'une femelle piégée, cédant à une réaction de détresse, ait pu très brièvement se "lâcher",  provoquant ainsi l'attraction  des mâles.


Peut-être en avez-vous une ? Si  oui, n’hésitez pas à utiliser le contact